McGulfin, votre blog, change d’adresse: www.mcgulfin.com

Bandeau_v1

McGulfin, miscellanées et divagations change d’adresse. Votre blog est maintenant accessible via cette adresse: http://www.mcgulfin.com/

Venez découvrir de nouveaux articles, comme, extraits:

Métro, morceau de vie: Pour lire l’article en entier, cliquez ici !

L’impatience se lit sur les visages de ces pendulaires ou navetteurs qui, sourcils froncés et yeux plissés, fixent au loin un horizon qui semble ne pas les satisfaire. Leur pose est statique et similaire: ils sont à l’affût et ils me font penser à des chiens de chasse qui n’attendent que l’arrivée de leur proie, en l’occurrence le métro. Lorsqu’il arrive, c’est l’excitation: les pupilles se dilatent, le cœur s’accélère.

Thomas Ulrich, flickr

Mind the gap between the train and the platform. Terminus pour les uns, embarquement pour les autres. Les portes s’ouvrent dans une joyeuse cacophonie: tandis que des gens s’empressent de descendre, au même moment d’autres n’ont qu’une hâte, monter. Je repense au slogan de cette campagne de prévention du métro de Melbourne et de son entêtante mélodie: « Dumb Ways to Die.» Elle a raison.

A l’intérieur, l’air est étouffant et chargé. L’halitose matinale se mêle à l’hyperhidrose et embaume le wagon d’un nauséabond fumet. Mon parfum «Bleu de Channel » ( que je cite, au cas où vous souhaiteriez me faire un cadeau) n’arrive à couvrir toutes ces effluves, son pouvoir social reste malheureusement limité.  Pour lire la suite, cliquez ici !
 
« Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression, » expose mathématiquement David Swanson. La première impression est toujours la meilleure, énonce de son côté la sagesse populaire, « surtout lorsqu’elle est mauvaise, » renchéri Henri Jeanson. L’impression, c’est ce: « sentiment, opinion de caractère immédiat, superficiel qui naît du premier contact avec quelqu’un ou avec quelque chose, antérieurement à toute réflexion. » L’impression, c’est donc ce langage corporel qui influence, de manière positive ou négative, nos relations pendant nos rencontres. Et si nos comportements non-verbaux pouvaient, outre sur autrui, agir sur notre propre esprit ?
La règle des 3V: Vocal, Verbal, VisualAlbert Mehrabian, professeur de psychologie, est le premier à établir que dans une discussion entre deux individus, par exemple lors d’un entretien d’embauche, trois éléments entrent en jeux: les mots ( Verbal), le ton de la voix ( Vocal) et le langage corporel ( Visual). Isolés, ces éléments n’ont toutefois pas tous la même portée, et Mehrabian arrive à la conclusion que ce sont les comportements non-verbaux qui prévalent. C’est la fameuse règle des 7, 38, 55 %, plus tard popularisée comme la règle des 3V ( Verbale, Vocale, Visuelle): 7 % de la communication est verbale (les mots), 38 % de la communication est vocale (intonation et son de la voix), 55 % de la communication est visuelle (langage corporel). Nous sommes donc extrêmement influencés par le langage corporel d’autrui, que nous en ayons, ou non, conscience. Cependant, nos propres comportements non-verbaux peuvent-ils agir sur notre esprit ?
Amy Cuddy, scientifique et chercheuse à la Harvard Business School, et qui s’intéresse à la dynamique du pouvoir (plus précisément aux « expressions non-verbales de pouvoir et de domination ») s’est posée ces questions: Peut-on feindre jusqu’à devenir celui qu’on a fait semblant d’être ? LIRE LA SUITE, CLIQUEZ ICI !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :