Quand Gutenberg s’invite sur le web

Vendredi 18 octobre 2013. Tous les sites médias vilipendent l’industrie « escroc-alimentaire » et se font la voix d’un nouveau scandale, depuis le horsegate: « les calamars sont souvent remplacés par des rondelles d’anus de porc ». Une info qui se transforme en infaux: la nouvelle issue du temps réel enquête, réadapte sa copie et dispose que cela n’est qu’une légende urbaine.

Le défi est donc de retrouver les articles d’origine, ceux qui ont été des « aspirateurs à clics », pour nombre de sites. Une mission qui s’avère impossible: sur internet, Gutenberg n’est pas une chose imprescriptible, une chose « encrée » dans le papier.

D’ailleurs,

Si le web marquait un retour à la tradition orale: une information fluide, évolutive et éphémère ? Si la toile sonnait le glas de la « parenthèse Gutenberg », qui emprisonnait de manière physique une info immuable ?

Si les lecteurs, à l’heure de la grande conservation, étaient les gens que nous connaissions, jadis, sous le vocable d’audience ? Si cette audience, ce terme suranné et qui devrait être abandonné, était plus informée que les journalistes et certains experts ? Si les scoops n’étaient pas du seul fait des reporters ?

gutenberg

Autant de questions soulevées par Katharine Viner, rédactrice en chef adjointe au Guardian, dans son discours «  The rise of the reader: journalism in the age of the open web », et qui rajoute: « Les murs payants sont entièrement contraire au web, qui est, par nature, ouvert. Un site qui fonctionne avec un paywall n’est qu’une autre forme de journal papier, qui rend la collaboration avec les gens anciennement connue sur le terme d’audience plus délicate. Pour bénéficier de tous les avantages du web ouvert, il ne faut pas être cacher» et de renchérir: « Aussi, si une information est importante pour la population, comment concilier le rôle du journalisme en étant caché derrière un mur payant ? Les murs payants devraient être abandonnés si une histoire essentielle pour la population était révélée ? »

Un article très intéressant qui revient sur le rôle du journalisme, et la définition du journaliste, à notre époque. Pour en savoir plus, rendez-vous sur The Guardian en cliquant ici !

Pour aller plus loin, sur l’info en temps réel et le FOMO , sur l’info et l’infaux , sur l’hystérie de l’information

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :