ebay: remporter une enchère et payer plus, et la bonne affaire ?

Horreur et damnation ! Vendredi soir, j’ai rendez-vous avec des amis dans un bar: la Gougoutte à pépé, pour ne pas le citer. Dans mon escapade bruxelloise, afin de m’y rendre, je passe par la place Flagey. Ce que je découvre m’horrifie: la fête foraine est de retour, ma pseudo-addiction aux « machines à attraper les peluches » également. L’automate me fait de l’œil. Je résiste. Puis j’entends cette caractéristique musique, survoltée, ce chant de nixe shooté à l’acronyme Lucy in the Sky with Diamonds des Beatles. Je suis faible. Je succombe. Après avoir investie 9 €, je gagne une peluche. Chèrement acquise, certes, mais qu’importe: je l’ai gagné. N’est-ce pas le plus important ? Non, répondent des scientifiques américains en 2008 (ci-dessous) et pour qui l’importance réside dans le fait de n’avoir pas perdu. A ce propos, revenons sur un article rédigé pendant ma période stagiaire chez écrans.fr ( Libération), remis au goût du jour avec un cas pratique concernant des images autocollantes Tintin.

ebay-logoFaire de bonnes affaires sur les sites de vente aux enchères comme eBay, c’est possible. Encore faut-il savoir contrôler les pulsions peuvent pousser à débourser plus. En septembre 2008, le journal Science publie une étude de l’université de New-York sur les comportements des participants à un système de vente aux enchères. Le constat est surprenant : par peur de perdre une enchère, ils sont prêt à acheter des objets plus chers qu’il ne valent réellement. C’est, du moins, ce que deux expériences ont révélé.

La première consistait à visualiser, à l’aide d’un appareil à résonance magnétique portable, les réactions de deux groupes de personnes. Les premiers participaient à une loterie tandis que les seconds participaient à une vente aux enchères. Et les réactions de perte à la loterie ont été beaucoup moins conséquentes que celles résultantes de la vente aux enchères. Plus encore, l’expérience a montré que plus l’enchérisseur se sentait menacé de perdre, plus ils augmentaient son offre. La loterie est vécue comme une chance, les enchères comme une compétition.

Pour l’autre expérience : deux groupes toujours. Au premier, on promet un bonus de 15 dollars s’ils gagnent l’objet ; au second on leur dit qu’ils gagnent 15 dollars, sauf s’ils perdent la vente. Seul l’énoncé change. Mais tandis que la récompense est la même — un bonus de 15 dollars dans les deux cas si l’objet est acquis —, ceux du groupe où la perte avait une conséquence directe (dans l’énoncé) ont eu tendance à faire des propositions d’achat de plus en plus grandes. Selon Andrew Schotter, professeur à l’université de New York : « plus que la joie de gagner (…) il y a la peur de perdre ».

Du même avis, le professeur Nigel Nicholson, expert du comportement humain à la London Business School, explique que les résultats sont lourds de sens : « l’aversion de perdre » est connue comme étant une conduite plus forte sur le comportement humain. « Les gens haïssent perdent plus qu’ils n’aiment gagner ». Selon le professeur Elizabeth Phelps, neuro-scientifique : « Cela souligne l’importance des facteurs sociaux sur les décisions économiques ».

Cas pratique: En ce qui concerne les images autocollantes Tintin, proposées en exclusivité par le journal Le Soir ( Belgique ), les enchères ne jouent pas forcément en faveur des enchérisseurs
Voici les données du dilemme: Si vous souhaitez remporter une enchère, ebay est tout indiqué. Si vous souhaitez payer le juste prix de la collection Tintin, La Boutique du Soirest sans doute plus conseillée.

tintin_2

eBay, capture écran du 26/04/13

En ce moment, pullulent sur le principal site de ventes aux enchères du Monde, ebay, des offres concernant une collection d’autocollants et d’album Tintin, mise en vente en Belgique par le journal Le Soir. Des prix qui oscillent entre 20 € et 80 €, selon les enchères, et sans compter les frais de livraison. Si le cœur et le portefeuille vous en dit, il n’est pas trop tard: les dates butoirs ne sont pas encore terminées. Comme l’énonce le proverbe: la chance sourit aux audacieux.

Néanmoins,si vous n’arrivez à obtenir lesdits autocollants et/ ou album, si cette téméraire chance n’a pas trouvé grâce auprès de votre enchère, rassurez-vous: La Boutique du Soir peut accéder à votre demande. Et à un prix plus attractif. Plus juste, oserons-nous dire. Le prix normal, pouvons-nous même ajouter. Il suffit de cliquer ici ! ( Ebay: 50 pochettes pour 80 €, La Boutique du Soir: 50 pochettes pour 30 € )

Pour aller plus loin:  ebay et les commentaires.
A la suite d’une vente sur eBay, un client mécontent, Chris Read, laisse un commentaire négatif. Déçu par le déroulement d’une transaction, il souhaite partager sa mésaventure. Un altruisme qui n’est du goût du vendeur qui le somme de retirer sa remarque. Read refuse. En réponse, M. Jones, enregistré sous le pseudonyme onsalaxuk, l’attaque en diffamation.

« J’ai payé pour un Samsung F700, je reçois un samsung F700V en mauvais état », témoigne Chris Read. Contrarié, le mécanicien du Kent poste un message sur le site de vente aux enchères. « L’objet était rayé, ébréché et ce n’était pas le modèle présenté sur le compte eBay de Monsieur Jones ». Le mot ne passe pas inaperçu, M. Jones, jeune homme d’affaires de 26 ans, envoie un email puis une lettre à M. Read : ces propos sont« dommageables » pour son affaire, « ils sont injustes, il faut les enlever ». Et le menace de poursuites en diffamation. Ce qu’il finit par faire. Selon le vendeur, l’objet proposé était bel et bien un Samsung F700. Mais Chris Read, qui a depuis été remboursé de son achat, campe sur ses positions.
Pour eBay, qui n’a pas été mis au courant de l’affaire avant son volet légal, l’incompréhension est totale. Jenny Thomas, porte parole d’eBay, a confié au Times : « nous sommes déçus que le vendeur ait choisi une action en justice plutôt que de résoudre le problème à l’amiable ».

Mais M. Jones, vendeur dont la côte de satisfaction s’élève pourtant à 98,7 %, explique : « A cause de cet avis négatif, j’ai été puni, relégué dans le clan des mauvais vendeurs. J’ai perdu de l’argent […] Je n’avais pas le choix, une action en justice était ma seule option ». Réponse de l’acheteur :« Je ne comprends pas qu’on puisse être si mesquin. Je voulais juste acheter un téléphone. Tout ce que j’ai fait, c’est donner mon opinion en étant honnête et sincère. La possibilité de laisser de tels commentaires est possible, c’est pour cela que je l’ai fait. Je n’avais aucune mauvaise intention. »

Sauf que cette possibilité est unilatérale. Récemment, eBay a interdit tout commentaire de la part des vendeurs à propos des acheteurs. Ce qui n’est vraiment pas du goût des commerçants en ligne. Les vendeurs veulent en effet les mêmes droits afin de combattre les clients qui ne payent pas et laissent, sans raison, des commentaires négatifs. Des pourparlers afin d’instaurer un nouveau système sont en cours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :