Urbanitude: Les quatre saisons de Bruxelles

En choisissant des angles improbables, souvent déformants, parfois même “ invisibles ” au premier coup d’oeil, Alain Trellu nous livre une vision audacieuse de Bruxelles sous les quatre saisons. Tantôt lumineuse, tantôt grisâtre, toujours sublime et méconnue….

Alain Trellu, urbanitude Bruxelles

« Quand j’ai quitté Paris (en 2004 ndlr), j’ai eu un coup de cœur pour Bruxelles », confie Alain Trellu. Ce qui fascine le photographe français, c’est l’éclectisme du paysage urbain. Cette variété, ce mélange, cette absence d’harmonie, qui, au sein de chaque quartier, nous propose 2, 3 ou 4 styles architecturales différents.

« Je l’ai découverte comme un touriste qui voit se confronter l’architecture contemporaine des tours de verre du quartier des affaires à Horta ou Poelaert », confie t-il avant de rajouter: « L’aspect verdoyant de Bruxelles m’a fait apprécier de la connaître sous les quatre saisons : dans ses couleurs or automnales, enrobée dans son manteau d’hiver ou dans les teintes printanières colorées des anciens quartiers ouvriers. »

Alain Trellu, Urbanitude Bruxelles

Sous l’avertie œil d’Alain Trellu, Bruxelles se sublime. Tantôt brillant de mille feux, la capitale de la Belgique nous offre des couleurs insoupçonnées. Tantôt grisâtre, elle affiche un visage apocalyptique. Aucune photographie n’est truquée. Tout est authentique. Tout est maitrisé, comme l’explique le photographe: « Vous savez, les nuages donnent vie au paysage. Ils sont là pour apporter du relief.  Je me suis attaché à montrer les nuages en pose longue de manière à ce que ce soit les bâtiments qui naviguent dans l’espace, dans le paysage. » Le résultat est saisissant.

Alain Trellu, Urbanitude Bruxelles

Cette plongée dans l’urbanitude bruxelloise est illustrée par des auteurs de renoms, comme Alain Berenboom, Vincent Engel, Bert Kruismans, Caroline Lamarche, Jacques Mercier, Pierre Mertens ou encore Patrick Weber… De quoi redécouvrir en mots et en images notre si belle ville de Bruxelles qui, au fils des ans, à trop la fréquenter, à l’ignorer dans une naturelle et morne routine, à injustement perdue sous nos yeux ses multiples charmes. Laissez-vous donc séduire de nouveau par cette déclaration d’amour signée Alain Trellu.

Pour découvrir le livre, Urbanitude, cliquez ici !

Alain Trellu, Urbanitude Bruxelles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :