Belgotron, devenez complétement fou de la Belgique

belgotron-jeu de société-belge
Le Belgotron, jeu 100 % belge, débarque sur La Boutique du Soir. Fruit de deux ans de travail, il est l’œuvre de deux amis, Bertrand Devreker, professeur de langue, et, Wim De Blay, conseiller fiscal. Le Belgotron, c’est avant tout une histoire d’amitié. Une naissance dans la joie et la bonne humeur. Mais aussi un travail sérieux, qui n’a rien à envier aux professionnels du secteur jeu de société.

« Toutes les questions ont été rédigées avec des amis. Nous avons organisé d’incroyables sessions de tests. Mais nous voulions un résultat professionnel. Trois professionnels des jeux de société ont vérifié tout notre travail et l’ont validé, deux Français et un Suisse. La production pouvait débuter, en Allemagne», comme le déclarent les deux concepteurs à Eric Deffet, dans le journal Le Soir début novembre.

Et le voici ! Forcément, dans le contexte politique actuel, des mauvaises langues peuvent se déchaîner. Et puisqu’on ne peut (et ne veut) les taire, autant les exorciser le temps d’un écrit.

« N’en déplaise aux mannes Vespasien, l’argent n’a décidément pas d’odeur. C’est de l’opportunisme. Six mois d’attente, toujours pas de gouvernement et voilà un jeu 100 % belge qui sort. Comme par hasard. Si cela ne cache pas une arrière pensée politique », etc.

Pourtant, il n’en est rien. Ne voyez dans l’initiative de Bertrand et Wim aucun message unioniste, fédéral ou confédéral, ils ne le souhaitent pas. Pour nous, qui avons eu la chance de converser avec Wim, l’un des concepteurs, on vous l’assure.

«  Deux ans de travail pour arriver à ce jeu, le Belgotron. Il n’est pas née d’hier. Nous avons pris notre temps et nous l’avons fait par plaisir. Sans arrière pensée politique ou pécuniaire. Nous l’avons d’abord réalisé pour nous. C’est le jeu auquel nous voulions jouer en tant que Belge. Dans ce pays qui manque parfois de dialogue. Nous l’avons pensé dans les moindres recoins. Vous voyez le plateau de jeu…et bien regardez le de plus prêt. Ce cycliste qui lance des clous, celui-ci qui reçoit une piqûre dans les fesses », explique Wim, enthousiaste, lors de la présentation du plateau de jeu.

Le Belgotron, coup de coeur de La Boutique du Soir, ce sont deux jeux. Un quizz, et un jeu un plus stratégique dont le but est de devenir Premier ministre.

D’un point de vue purement esthétique, le jeu est splendide. Très design. De la boite aux cartes à jouer, il attire l’œil.

Le Belgotron est bilingue. Chaque question est, et en néerlandais et en français. Un pont entre deux communautés. Les joueurs – entre deux et quatre et dès huit ans – sont interrogés sur les Belges célèbres, les villes, sa géographie, les traditions, le monde artistique…C’est divertissant et pédagogique !

Au bout du compte : 312 questions sur 156 cartes réversibles. Au recto des questions, au verso, des questions. Un problème de fabrication? Non. En fait, chaque interrogation est aussi une réponse…

Toutefois, pour plus de clarté et ne pas me perdre dans les méandres d’une morne explication boiteuse qui prendrait des allures de principe philosophique (comment deux questions peuvent-elles aussi devenir deux réponses), voici un exemple:

Verso: Sur quel circuit de Liège se déroule chaque année depuis 1950 le Grand Prix de Belgique de Formule 1?
Recto: Depuis quelle année se déroule le Grand Prix de Formule 1 à Spa-Francorchamps ?

Et comme par magie, les réponses apparaissent. En gras.

Personnellement je l’ai adopté. J’ai récemment pris acquisition du Belgotron et je n’ai qu’une hâte! M’en servir ce week-end! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :